Kali Eskrima • Dojo des Monts d’Or • Salle de la source

null

Fabrice GARCIA

Professeur de KARATE

Ceinture noire 3ème

Diplômé du brevet d’Eétat

Horaires

Mardi

19h30 – 22h00

Tout public

Art martial originaire des îles Philippines, le kali nous séduit par son angle pragmatique.Nous l’appelons par le terme kali, mais vous pouvez aussi trouver cet art martial sous le terme Arnis (de mano, de armas).

De multiples styles et écoles existent.

Nous proposons cette saison un groupe de travail kali…

 

LE POINT FORT DU KALI ESKRIMA

Le choix du kali eskrima comme art de techniques de combat complémentaires pour le karatéka ou pour le néophyte s’est imposé à nos yeux grâce à un concept de base diablement efficace !

Pour le kali, il n’y a pas de différences (certes, parfois, des adaptations sont nécessaires) entre les mouvements réalisés à mains armées ou à mains nues.

Dès lors, tout apprentissage de techniques ou d’enchaînements est immédiatement transférable.

Gain de temps, forme de corps rapidement intégrée, aisance rapide (plus ou moins quand même !).

De par son pragmatisme, la fluidité et l’ambidextrie qu’il demande, la gestion des distances courtes et des formes de corps judicieuses, le kali me semble répondre aux questions que tout bon karatéka ou pratiquant d’art martial doit se poser afin de compléter son bu jutsu.

 

GARDER L’EFFICACITE DU KALI ESKRIMA

Cependant, le kali eskrima présente les mêmes problématiques que les autres arts martiaux : forme de corps nécessitant un partenaire complaisant, techniques irréalisables sous stress, jeu de la répétition sans mise en perspective réaliste.

Aussi le kali que nous travaillerons sera toujours passé au filtre de la défense personnelle.

Il ne s’agit pas d’apprendre un énième art martial mais de nous aider à améliorer, en le complétant, notre karaté et notre défense personnelle.

Le cours développera la technique mais aussi les mises en applications (et situations) réalistes.

Nous pourrions appeler cela un kali défense… qui réunira aussi bien les karatékas que les pratiquant(es) de self ou les nouveaux désireux d’apprendre cet art philippin encore trop peu répandu.

Le terme « groupe de travail kali » a été choisi car le cours de kali est destiné aux débutants en kali.

Nous progresserons donc ensemble en toute humilité et enthousiasme !

L’expression « groupe de travail kali » fait aussi référence à l’idée de recherche de la forme pédagogique la plus efficace : garder à l’esprit la défense personnelle et ne pas se perdre dans l’aspect art martial.